Acheter ou construire

Réussir la construction de sa maison

24 avril 2019
maison-neuve-astuces

Construire un logement neuf, ce n’est pas toujours facile. Ce genre de projet ne se décide pas dans la précipitation et doit faire l’objet de bonnes réflexions. Voici quelques astuces pour une construction de maison sans encombres !

Le choix du terrain

retard-chantier-quel-recoursLe terrain est l’élément phare pour débuter le chantier de votre maison, il est donc important de vérifier sa qualité. Observez les terrains de vos voisins pour pouvoir repérer le type de matériaux fréquemment utilisés dans le secteur. Il est recommandé de faire une étude de sol pour adapter vos fondations et équipements à la composition du sol.

Sachez que la loi Élan rend l’étude de sol obligatoire pour les terrains exposés au phénomène de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols :

Art. L. 112-21.-En cas de vente d’un terrain non bâti constructible, une étude géotechnique préalable est fournie par le vendeur.

«Cette étude est annexée à la promesse de vente ou, à défaut de promesse, à l’acte authentique de vente. En cas de vente publique, l’étude est annexée au cahier des charges.»

Vérifier les dimensions du terrain

Avant de signer votre contrat, vous devez vous assurer des bonnes dimensions du terrain avec son bornage.

Cet élément est indispensable pour connaître les limites de sa future propriété et ainsi ne pas engager une construction sur une partie du terrain du voisin ! Pour contrôler cet élément, il vous faut consulter le PLU (plan local d’urbanisme) qui détermine les zones constructibles ou non par rapport au voisinage. Plusieurs autres documents peuvent être consultés :

  • Un plan cadastral (attention, le plan cadastral ne constitue pas une preuve légale de limite d’une propriété),
  • Un plan topographique,
  • Une attestation de surface,
  • Un plan de bornage contradictoire signé par l’ensemble des propriétaires ayant des limites communes avec votre terrain.

Le choix du constructeur

Vous faites construire une maison neuve par un constructeur ? Avant de signer votre contrat CCMI (contrat de construction de maison individuelle) assurez-vous du sérieux du professionnel. Un mauvais constructeur pourrait gâcher votre rêve de petit nid douillet. Vérifiez les clauses du contrat afin de déceler des potentielles clauses abusives et autres pièges (par exemple : la non prise en charge des coûts de fourniture comme l’eau ou le chauffage).

Contrôlez la réputation du professionnel, allez visiter d’autres chantiers réalisés et sondez les avis des clients ayant eu affaire à lui (en direct ou sur des forums).

Définir le bon projet de construction de maison individuelle

Pour construire la maison de ses rêves et avoir la main sur la disposition des pièces, les surfaces, le choix des matériaux, etc. : faites appel à un architecte (obligatoire à partir de 170 m2). Ce professionnel pourra mettre en place votre projet de vie en répondant à la fois à vos besoins et à votre budget. Vous pouvez également choisir de vous faire accompagner par un maître d’œuvre qui trouvera tous les artisans pour vous.

Les maisons en CCMI offrent moins de liberté puisque les plans sont généralement prédéfinis et figés, il est donc plus difficile de les modifier et de les agencer à son goût.

À vous de choisir le professionnel qui vous conviendra le mieux !

Contrôlez le chantier de votre future maison

Visiter fréquemment le chantier permet de s’assurer du bon déroulement du projet, de discuter avec les entrepreneurs, de corriger au fil de l’eau d’éventuelles imperfections. On compte, en moyenne, 2 visites par mois sur le chantier d’une future maison.

À chaque visite, n’oubliez pas de vous munir des plans de la maison, ainsi que de la notice descriptive pour vérifier que les matériaux utilisés sont bien ceux prévus à l’origine.

Livraison de votre logement neuf

reception-livraison-bien-neuf-differenceLe jour J est enfin arrivé, on va vous remettre les clés de votre maison. Lors de la livraison de votre bien vous devez vous montrer attentif aux détails.

Accompagnez-vous de la notice descriptive pour contrôler les travaux réalisés avec ce qui était prévu par le cahier des charges. Portez une attention particulière à l’électricité, à la plomberie, aux menuiseries, aux extérieurs, aux revêtements muraux et aux sols.

Si des défauts sont présents, vous pouvez émettre des réserves dans le procès-verbal de livraison. Le constructeur disposera d’un délai raisonnable pour réparer ces imperfections.

Se faire accompagner par un professionnel

Quoi de plus rassurant que de se faire accompagner par de vrais professionnels ? En effet, faire appel à un maître d’œuvre peut assurer le bon déroulement de votre projet en toute tranquillité.

À partir de 500 €, selon la taille du chantier, un contrôleur technique peut suivre opérationnellement votre chantier de A à Z de son œil expert.

➡Prêts à sauter le pas ? Découvrez nos terrains libres de constructeur entièrement viabilisés prêts à accueillir la maison de vos rêves.